club de la presse

 

mardi 21 mai 2013

Congrès du SPHR, les 30 et 31 mai au Touquet...
Quarante ans ou le bel âge !

Que de chemin parcouru ! En 1973, naissait au Touquet le Syndicat National de la Presse Hebdomadaire Régionale d’Information (SNPHRI). Quarante ans plus tard, la « PHR » et ses 287 titres reviennent sur la Côte d’Opale. Portrait d’un congrès avec Bruno Hocquart de Turtot, directeur du SPHR.

La Presse Hebdomadaire Régionale a la réputation de plutôt bien se porter. Comment allez-vous ?

Disons que dans le contexte de crise, la PHR résiste plutôt mieux que les autres supports de presse écrite. Les hebdomadaires représentent aujourd’hui environ neuf millions de lecteurs, dont plus de la moitié sont des lecteurs exclusifs. Notre grande force réside dans l’ancrage local et dans le lien social que nous préservons. Les études indiquent, également, que le rythme de l’hebdomadaire correspond bien aux modes de vie d’aujourd’hui. Enfin, le prix d’achat n’est pas anodin. La moyenne du prix de vente d’un hebdo est aux alentours de 1,3 euros. Pour un budget annuel de 60 euros, vous disposez de toute l’information de votre bassin de vie.

Quelle est l’origine du SPHR ?

En 1972, le ministère des Finances envisageait de priver les hebdomadaires locaux des avantages fiscaux de l’article 39 bis. Cet article permet aux entreprises de presse de constituer une provision pour investissements déductible du résultat imposable. A l’invitation de Léonce Deprez, alors maire de la ville et lui-même éditeur, les hebdomadaires régionaux se sont réunis au Touquet les 22 et 23 juin 1973. Le syndicat est né de la volonté de défendre les intérêts des hebdomadaires régionaux face aux Pouvoirs Publics qui menaçaient leur légitimité. En 1991, le syndicat a changé de nom. Il est devenu le SPHR que nous connaissons aujourd’hui. Quarante ans plus tard, revenir au Touquet est tout un symbole !

JPEG - 113.9 ko
Le Nord-Pas de Calais compte plus d’une vingtaine d’hebdomadaires d’informations générales et spécialisées (Photo Club de la Presse)

Justement, une directive européenne visant à supprimer les annonces légales qui représentent environ 27 % du chiffre d’affaires des journaux de PHR menaçait l’équilibre économique de nombreux titres ? Où en est le dossier ?

Nous avons bien travaillé. Et travaillé de concert avec les Pouvoirs Publics et tous les acteurs de la presse écrite. Aujourd’hui, nous répondons totalement aux souhaits de Bruxelles. Avec Actulegales.fr, la plate-forme numérique mise en place au 1er janvier par l’ensemble de la presse française, toute annonce légale peut désormais être consultée à n’importe quel moment depuis n’importe quel point de l’Europe.

Si la Presse Hebdomadaire Régionale résiste plutôt bien, les salaires de ses journalistes restent de manière générale en-dessous de ceux de l’ensemble de la profession...

Ce n’est pas faux. Mais dans leur grande majorité, même si un mouvement inverse s’est amorcé au travers le rachat de certains titres, la structure des entreprises de PHR demeure celles de « TPE » qui dégagent un faible pourcentage de rentabilité. De très petites entreprises où, matin et soir, l’éditeur allume et éteint lui-même les lumières. A contrario, le métier de journaliste localier dans un hebdomadaire régional est passionnant, avec une vraie liberté au service de la population.

Quels sont les thèmes et les enjeux de ce congrès du quarantième anniversaire ?

La PHR n’en est qu’au tout début de son aventure numérique. La moitié des titres, seulement, peuvent être considérés comme des bimédias. Pour la majorité d’entre eux, le site internet n’est qu’une vitrine du support papier. C’est bien sûr l’un des enjeux d’aujourd’hui. Une conférence sera également consacrée à la propriété intellectuelle. Le SPHR a signé l’accord relatif aux droits d’auteur du 26 novembre 2012. Un atelier sera consacré aux droits mais aussi aux devoirs des éditeurs. Enfin, chaque congrès, se termine avec la présence d’un grand témoin, souvent extérieur à la presse mais avec une vision de la société. Cette année au Touquet, ce sera Jean-Paul Delevoye, en tant que président du Conseil économique, social et environnemental (CESE). Son action est totalement en phase avec notre rôle de lien social.

Recueilli par Hervé LEROY

Avec la filière PHR...
L’ESJ au congrès du Touquet

La filière Presse Hebdomadaire régionale, avec un cursus spécifique d’un an, a été créée à l’Ecole Supérieure de Journalisme en 1994. Depuis, ce sont plus de 250 journalistes spécialisés dans la presse de proximité qui sont passés par les amphis et les salles PAO du 50 de la rue Gauthier-de-Châtillon.

Avec Laurie Moniez, responsable de la filière, les quinze étudiants de la dix-huitième promotion de Presse Hebdomadaire Régionale à l’ESJ seront au rendez-vous du Congrès du Touquet.

Au menu : le jeudi 30 mai de 11 h 15 à 12 h 15, une conférence animée par Laurie Moniez avec l’ensemble des étudiants sur le thème des suppléments d’été.

Surtout, c’est une tradition, nos futurs confrères sortiront en direct trois éditions de PHRases, le journal du Congrès. Pour tout savoir... Rendez-vous dans les pages de PHRases, jeudi 30 mai aux premières heures, ainsi que vendredi matin et en fin d’après-midi, à l’heure du départ des congressistes. « C’est un beau défi » lance Laurie Moniez.
Mieux : un tour de force !

H.L.


Il y a 0 commentaire à cet article.

Répondre à cet article

Club de la presse Nord - Pas de Calais ; 17 rue de Courtrai 59000 Lille ; Contact
Connexion mot de passe oublié ?     Inscription

Voir l'agenda complet

Aujourd'hui dans la région


Voir l'agenda complet

La Vie du Club

Le Club de la presse Nord - Pas de Calais recherche un(e) stagiaire en communication pour septembre 2014


Le Club de la presse Nord – Pas de Calais recherche un(e) étudiant(e) dans le domaine de la communication pour un stage à temps plein pour assister la déléguée générale, participer à la mise à jour de l’annuaire et aider à l’organisation des conférences de presse et événements du Club.

Stage conventionné, de début septembre à décembre 2014


Journée de formation « Gestion des relations presse : la pratique »


Peut être pris en charge par tout OPCA dans le cadre de la formation continue. Enregistrée sous le numéro : 31 59 08323 59 .

Le Club de la presse Nord - Pas de Calais, 1er réseau des professionnels du journalisme et de la communication de la région, propose une nouvelle formation ouverte à tous : attachés de presse, chargés de communication, responsables d’entreprises, de collectivités locales, d’associations...


Le Club de la Presse met le cap sur l’Europe


Le Club de la Presse rejoint la Fédération européenne des Press Clubs et noue un partenariat privilégié avec le Press Club Brussels Europe.

Principal réseau professionnel du journalisme et de la communication du Nord de la France, le Club de la Presse Nord-Pas de Calais a intégré le 19 avril la Fédération européenne des Press Clubs (EPCF), dont le Press Club Brussels Europe (Bruxelles) assure la présidence pour un an.


Les offres d'emplois

Journalistes
Communicants